Test Fractal Design Node 202


test-fractal-design-node-202

Cela faisait longtemps que je convoitais ce boitier mini ITX dans l’objectif de faire un PC Gamer simili console. Il est disponible à nouveau depuis peu ce qui m’a permis de me lancer dans mon assemblage.

Premières impressions et caractéristiques

À première vue, le node 202 ne semble pas très différent des autres PCHC avec un design sobre et minimaliste. C’est un boitier PC desktop  extrêmement mince et s’il y a de nombreux modèles de ce type sur le marché, ils sont en général au format microATX  et peuvent accepter des disques et lecteurs de 3,5 pouces.

Le Fractal Design Node 202 a un intérieur extérieur et de l’acier en plastique et pèse 3,5 kg, le châssis mesure 37,7 x 8,2 x 33,0 cm (L x H x D). Le Fractal Design Node 202 assume parfaitement le volume d’une console de salon, même si encore en deçà des 7,2 litres d’une Xbox One, il reste assez proche avec seulement 10,2 litres de volume ce qui en fait le plus petit format devant le SilverStone RVZ01  et le Lian-Li NCase M1. Pour une machine acceptant des composants informatiques dont une carte graphique complète, ça reste impressionnant.

Montage

Cette petitesse a forcément un coût en terme de matériel : cartes mères Mini-ITX, une alimentation SFX, deux disques 2,5 pouces et pas de lecteur optique, ni de disque de 3,5 pouces. Mais le plus étonnant est qu’il peut quand même accepter une complète carte graphique. Le Node 202 peut intégrer un ventirad de 56 mm de hauteur.

interieur-fractal-design-node-202

Le node 202 est livré avec un mode d’emploi multi-langue, un cordon d’alimentation, et une boîte d’accessoires à l’intérieur contenant les cartes de montage nécessaires à l’installation de la carte graphique, une poignée de colliers de serrage, les vis de montage pour la carte mère et pour deux disques de 2,5 pouces, et un support pour la position verticale

Le Node 202 a une disposition séparée pour le couple CPU et carte mère à droite avec l’alimentation SFX alors que le côté gauche est dédié à la carte graphique. Deux emplacements de 120 mm supplémentaires sont proposés uniquement pour la carte graphique. Une fois monté, l’aménagement intérieur est très propre, le cable management est intuitif pour peu que l’on suive sérieusement la notice de montage.

Conclusion

Le Node 202 est censé être un boîtier compact qui peut faire office de PC Gamer. C’est vrai, mais cela va dépendre de la puissance de la carte vidéo, et du type de refroidissement sélectionné. Les deux emplacements pour ventilateurs de 120 mm en dessous de la carte graphique sont une bonne solution à des problématiques de chauffe. Certains sites affirment qu’il faut des ventilateurs slim ; ce n’est pas le cas, j’ai mis deux références en ventilation (Noctua NF-S12A FLX) et ça se positionne parfaitement.

test-fractal-design-node-202

Le Node 202 est une offre très intéressante sur un marché encore nouveau, une tentative de faire un châssis discret et mince dédié aux PC gamers. Il a un énorme potentiel, mais finalement son succès dépend de vos exigences en performances de jeu. Le Node 202 reprend l’architecture des premières steam machine que Valve avait proposé initialement avant d’arrêter la production pour laisser carte-blanche aux assembleurs tiers. A mon sens, c’est le meilleur compromis pour assembler un PC Gamer au format console avec un compromis volume/refroidissement optimal.

Le Node 202 est aussi idéal pour un PCHC musclé, intégrant une carte graphique de moyenne puissance, voire avec un refroidissement passif. Par contre quand vous vous basez sur une carte graphique très haut de gamme (GTX 980 pour ne pas la citer), il va falloir intégrer deux nouveaux ventilateurs pour éviter des températures indécentes. Reste l’éventualité du watercooling que je n’ai pas testé mais qui ne semble pas si impensable sur ce produit.

Voir le Fractal Design Node 202 sur Amazon.fr

Share this post