[Découverte] Plant Vs Zombie Garden Warfare


Alors que nous cherchions un FPS pour une LAN, à la fois pas trop dur à prendre en main et techniquement pour les petites machines, un ami a proposé Plant Vs Zombies Garden Warfare. Le jeu était sorti l’année dernière et ce que l’on retenait était l’aspect pay to win assez génant, Ubisoft oblige.

Plants vs Zombies Garden Warfare reprend l’ambiance graphique et sonore du tower defense original et les fusionne dans un TPS multijoueurs qui fait fortement penser à Team Fortress 2. Ayant beacoup aimé Plants versus Zombies, j’étais assez curieux de ce mélange improbable. Le jeu fourmille de petits détails, et je vous recommande de faire attention à chacun d’entre eux pour vraiment l’apprécier. J’ai été surpris par la stabilité des serveurs, aucuns problèmes de lag de la part d’Ubisoft. C’est un jeu pour tout les ages, je pourrais le recommander pour un enfant sans problème.  La mort moins humiliante et rapide que sur un Call of et autre Battlefield.

Les Plantes

Ce n’est pas pour autant que le jeu est simplissime. Les différents modes de jeu et capacités des personnages rendent le jeu stratégique et la coopération entre joueurs primordiale.  Dans Plant Vs. Zombies : Garden Warfare, chaque équipe dispose de quatre classes. Côté plantes, on retrouve l’infanterie classique, le cactus/sniper, le tournesol/soigneur et la plante carnivore qui peut s’enterrer pour avaler les ennemis. Les zombies disposent quant à eux d’une infanterie de base, d’un ingénieur, d’un footballer américain (tank) et d’un scientifique (soigneur). Chacune des classes citées dispose d’une attaque principale, d’options de customisation et d’un lot de trois capacités spéciales qui nécessitent un temps de rechargement.

zombies

Le mode de jeu le plus fun à mon sens de ce jeu reste le mode cimetière.  Il reprend l’esprit du Tower Defense de base dans lequel l’équipe des Plantes défend différents points de la carte et les Zombies doivent les conquérir les uns après les autres. Les Plantes peuvent invoquer des plantes défensives statistiques, alors que les Zombies font apparaître d’autres zombies qui vont contribuer à saturer les plantes d’attaquants. Le tout est dynamique et très fun à jouer, surtout qu’à chaque nouvelle partie, on change de camps.

L’aspect pay to win se retrouve dans les paquets de stickers à collectionner pour débloquer des sous-classes, des armes, et les renforts. Il est moins envahissant que je ne pensais et franchement, il ne m’a jamais frustré pour débloquer des skins ou des armes. Une chose désagréable :  la seule façon de communiquer se fait par le micro (pas de chat apparemment) et beaucoup de joueurs laissent leur micro allumé : c’est très pénible pour jouer. Heureusement, en appuyant sur TAB dans le tableau des scores,  vous pouvez activer l’option « Muter tout le monde » est disponible.

Découvrir la page officielle du jeu.

Share this post